Bien vivre ensemble

... Ou quand la bienveillance de chacun profite à tous !

Ces laisser-aller qui deviennent incivilités ou nuisances dès lors qu'ils gênent le voisinage ou les riverains gagneraient effectivement à passer par le filtre de la bienveillance.
Autrement dit, lorsqu'on provoque une gêne pour autrui, essayons de nous mettre à sa place un petit instant !
« Bien vivre ensemble » implique de respecter son entourage à tous les niveaux.

 Petit rappel de quelques principes de base.

Les nuisances sonores

Les effets conjugués du confinement et du beau temps ont dynamisé les travaux domestiques (jardinage, bricolage…).
De même, nos animaux familiers s’en donnent parfois à cœur joie !
Ces manifestations sonores ne doivent pas pour autant nous faire oublier notre voisinage et nous devons rester vigilants afin de respecter sa tranquillité.

Les bruits de voisinage sont par ailleurs encadrés par arrêté préfectoral dont voici un extrait :
« En application de l’arrêté́ préfectoral du 26 avril 1991 portant sur la règlementation des bruits de voisinage dans le département du Puy-de-Dôme et afin de préserver la tranquillité́ des habitants, les travaux, notamment de bricolage ou de jardinage, réalisés par des particuliers à l’aide d’outils ou d’appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore ou des vibrations transmises tels que tondeuses à gazon, motoculteurs, tronçonneuses, perceuses, raboteuses ou scies mécaniques (liste non exhaustive) ne peuvent être effectués que :

  • Les jours ouvrables de 8 heures à 20 heures ;
  • Les samedis de 9 heures à 19 heures ;
  • Tolérés les dimanches et jours fériés de 10 heures à 12 heures.

 

Les propriétaires et possesseurs d’animaux, en particulier de chiens, sont tenus de prendre toutes mesures propres à éviter une gêne pour le voisinage, y compris par l’usage de tout dispositif dissuadant les animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive. »

Enfin, sachez que tout bruit gênant peut être sanctionné, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit !

Le brûlage des végétaux

Le brûlage des végétaux, qui ne respecte ni le voisinage ni l'environnement, est interdit depuis 2012.
Des solutions alternatives existent (broyage, paillage, compostage...), qui permettent de valoriser nos déchets verts.

Pour en savoir plus, consultez les deux actualités publiées sur ce sujet :

Ordures ménagères

Les sacs ou bacs de collecte des déchets (ordures ménagères ou emballages recyclables) ne doivent pas être sortis sur la voie publique avant la veille au soir du jour de collecte.

Les calendriers des collectes des ordures ménagères sont disponible en cliquant ⇒ ICI

La vitesse de circulation

La vitesse doit être adaptée, particulièrement sur nos voies communales souvent étroites, notamment dans la traversée des villages.
Là encore, ce sont toujours les autres qui roulent trop vite !

C'est par une vigilance accrue et une attention bienveillante envers nos concitoyens
que nous améliorerons le bien-être de tous !